14 février 2020

La reconnaissance par l'Etat Français de l'engagement des Poilus Banyulencs

     Reconnaissant l'exemplarité de leur engagement durant la Première Guerre Mondiale, l'Etat français a tenu a honorer sept Banyulencs en les accueillant dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur. Pour lire sur Blog des poilus banyulencs (comité banyulenc du Souvenir Français), les fiches des deux Poilus banyulencs récipiendaires de la Légion d'Honneur et "morts pour la France" durant la Première Guerre Mondiale, suivez les liens ci-dessous  :

  • BASSERES Jean (1877-1914) : "mort pour la France" le 22 novembre 1914, élevé au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur le 28 décembre 1914 ;
  • RAYNAL François (1880-1918) : Elevé au rang de Chevalier de la Légion d'Honneur le 12 juillet 1917, "mort pour la France" le 08 octobre 1918.

     Ces sept hommes ont connu des parcours différents durant la Première Guerre Mondiale, puisqu'ont été honorés : un gestionnaire posté à l'arrière, trois militaires de carrière dont deux sont "morts pour la France" sur les champs de bataille, et trois citoyens mobilisés dont deux sont revenus de ces cinq années de combats avec une invalidité permanente. 

     Pour lire sur le Blog du Patrimoine et Histoire d'ici (l'info sur le passé de Banyuls-sur-Mer), les fiches des septs Banyulencs entrés de l'Ordre National de la Légion d'Honneur suite à leur engagement durant la Première Guerre Mondiale, suivez les liens ci-dessous :

Messieurs, à nous le souvenir à vous l'immortalité


31 octobre 2019

Commémoration du 11 novembre : La quête du 1er novembre

Affiche La quête du 1er novembre

La quête du 1er novembre - Page 1

La quête du 1er novembre - Page 2


Pour lire la  modification du 28 février 1922 portant sur la Loi du 02 juillet 1915, parue dans le Journal Officiel de la République française du 1er mars 1922, conservé à la B.N.F., suivez le lien ci-dessous :

Journal officiel de la République française. Lois et décrets

Journal officiel de la République française. Lois et décrets -- 1922-03-01 -- periodiques

 

13 septembre 2019

LA QUÊTE NATIONALE DE L’ASSOCIATION « LE SOUVENIR FRANÇAIS »

Dès sa création, en 1887, Le Souvenir Français a fait de la journée de la Toussaint un moment fort de la mobilisation des Français autour de l’entretien des tombes des Morts pour la France. Durant toute la Grande Guerre, l’ensemble des comités de l’association « Le Souvenir Français » quêtait aux portes des cimetières.

En 1919, le législateur a donné une base légale à cette mobilisation en transformant le 1er et le 2 novembre en journée commémorative nationale. C’est cette base qui justifie en 2016 la présence des quêteurs de l’association « Le Souvenir Français » dans chaque commune de France pendant quatre jours – les 29, 30, 31 octobre et le 1er novembre.

La totalité des sommes rassemblées constitue une part essentielle des fonds consacrés par Le Souvenir Français à l’entretien des tombes des Morts pour la France et à la sauvegarde des tombes familiales entrées en déshérence dans lesquelles sont inhumés des Morts pour la France.

Cette année, la quête est placée sous le patronage de Francis Simon. Chaque personne qui donnera deux euros ou plus se verra remettre un document sur ce grand Français."

Quête du 1er novembre


Pour découvrir le site national de l'association Le Souvenir Français, suivez le lien

Le Souvenir Français - Gardien de notre Mémoire

Gardien de notre Mémoire, le SOUVENIR FRANÇAIS, créé en 1887 et reconnu d'utilité publique depuis 1906, est une des plus anciennes associations privées.

Pour découvrir les actions du Souvenir Français dans l'entretien, la rénovation et le fleurissement des tombes, stèles et monuments mémoriels, suivez le lien

Entretenir - Le Souvenir Français

Tout au long de l'année, Le Souvenir Français entretient, rénove et fleurit plus de 130.000 tombes. Il restaure plus de 200 monuments. L'an passé il a érigé quelque 40 stèles et monuments commémoratifs. Effectué par des bénévoles partout en France métropolitaine, en outre-mer et à l'étranger, le travail d'entretien des sépultures est exigeant et parfois obscur.